Marché de lëoN

Les petits lutins du Coup de Pousse se sont remis au travail…

Nous vous préparons notre traditionnel marché de noël Alternatif.

Rendez-vous le samedi 14 Décembre de 10h à ~22h
au Chemin de la Prairie, 65 à 7830 Hellebecq

Une excellente occasion de siroter une boisson chaude autour du brasero, de rencontrer du monde, de découvrir un artiste, de participer à un atelier, de faire des petits cadeaux, d’échanger, de partager, etc

Pour égayer vos papilles, nous vous proposerons des spécialités maisons et locales: Boissons chaudes – Bières – Croques – Gaufres

Comme d’habitude, il y aura des jeux pour petits et grands.

Un espace sera consacré à la Donnerie.
N’hésitez pas à ramener vêtements/objets que vous n’utilisez plus!

Un horaire pour les spectacles et les ateliers sera communiqué prochainement.

Au plaisir de partager ce moment avec vous !

PS: Si vous souhaitez, donner un coup de main, tenir un stand, organiser une animation et/ou un spectacle, contactez nous.

Je donne volontiers un coup de main
Je compte tenir un stand d’artisanat (c’est gratuit)
Je souhaite présenter une exposition
J’organise volontiers une animation, un spectacle

Oh la belle quenouille !

Ceci n’est pas un roseau.
Elle se nome Massette. Sa fleur ressemble à un gros cigare. Pour les plus scientifiques, elle porte le doux nom de Typha.

Si vous avez la chance d’avoir une mare, un bassin de phyto-épuration ou une piscine naturelle , n’hésitez pas à en adopter.

Celle-ci est très utile pour l’équilibre du point d’eau et favorise la biodiversité. En effet, elle filtre l’eau, la purifie, l’oxygène, stabilise le substrat et permet le développement et l’alimentation de micro-organismes. Les pollinisateurs en sont friands et les oiseaux apprécient les fleurs duveteuses pour la confection de leurs nids.

Elle peut également nous être utile:
– ses feuilles pour la vannerie,
– ses fleurs séchées pour le rembourrage textile, comme allume feu ou bougie lorsqu’elles sont trempées dans la cire.

Cette plante très rustique résiste aux maladies et au gel.
Par contre, elle peut être envahissante. Elle se propage rapidement si la profondeur n’excède pas 30-50 cm. Prévoyez un éclaircissement de temps à autre et faites plaisir à vos voisins ou à votre compost.

Voici la mare du Coup de Pousse, les massettes s’y plaisent bien.

C’est la saison des tomates !

Ils est temps de récolter les graines pour les semis de l’année prochaine.
Ce n’est pas très compliqué. Suivez le guide !

  1. Sélectionnez vos plus beaux spécimens sur une plante saine.
  2. Coupez les en 2 et évidez la tomate à l’aide d’une petite cuillère. Juste le liquide et les graines, gardez la chair pour une bonne salade 🙂
    Versez le tout dans des petits verres et étiquetez bien ceux-ci.
  3. Entreposez les pots sur votre appuis de fenêtre et patientez…
  4. Au bout de 3-4 jours, un pellicule de moisi se forme en surface. Ne vous alarmez pas , c’est tout à fait normal. De bonne petites bactéries vont nettoyer la graine à votre place.
  5. Enlevez la pellicule, versez le liquide dans un chinois et rincez abondamment.

  6. Faites sécher les graines sur du papier journal. N’oubliez pas de transposer vos étiquettes.

    Le tour est joué.
    A l’année prochaine pour les semis de mars.

    NB: L’hybridation des tomates entre-elles est très réduite. La fleur est hermaphrodite et s’auto-féconde grâce à sa morphologie avantageuse (tube d’étamines autour du pistil). Mais nous ne sommes pas à l’abris (5%) d’un petit pollinisateur venant d’une autre fleur de tomates décidant de butiner une fleur mal formée (étamines non soudées ou pistil trop long).

Les Osmies sont de sortie !

C’est le moment d’observer cette abeille maçonne.

Vous avez peut être déjà vu des petits trous operculés par de la terre. Ces abeilles solitaires y pondent leurs œufs, ajoutent une réserve de pollen et ensuite rebouchent l’orifice. Les larves s’y développent durant tout l’hiver et en sortent au printemps suivant pour s’accoupler.

 

 

Vous avez envie de leur fabriquer un petit nid douillet dans votre jardin. Ce n’est pas compliqué.

Suivez le guide :

Recherchez parmi vos chutes de bois un bloc assez épais (+-7cm) et munissez vous de votre perceuse et d’une mèche à bois de 10mm.

 

 

 

Des petits trous, des petits trous, toujours des petits trous…

Attention! Ne percez pas complètement le bois (Mettez un repère sur votre mèche) et percez perpendiculairement aux fibres.

 

Confectionnez-lui un toit avec une plaque métallique et quelques clous.
(ex: découpez une canette)

 

 

 

Il ne vous reste plus qu’à l’accrocher dans un endroit ensoleillé.

Si vous souhaitez de plus de détails, je vous invite à parcourir la fiche BRICOLAGE N°3 de mon mémoire Guide Nature: Laissons le champ libre aux jardins naturels.

 

Bbbzzzment vôtre …

 

Fiche BRICOLAGE Des trous dans un tronc

 

 

Pépins d’hier 2.0

Rejoignez-nous pour échanger graines, idées et autres plantules!

Rendez-vous ce dimanche 31 mars de 14h à ~18h.
au 65, Chemin de la Prairie – 7830 Silly

Vous pouvez d’ores et déjà préparer vos boutures, semis et enveloppes à graines !
Des accessoires et outils de jardin en trop ?  Ils sont les bienvenus 🙂

Visite guidée du potager en permaculture à 14h30 et 16h30.

Le désormais traditionnel bar démocratique de bières locales et autres douceurs sera tout vert mais si vous souhaitez partager votre dernière recette, n’hésitez-pas !
Un coin jeux est prévu pour nos bambins.

Évitons les hybrides F1 😉

Plantons nos Aulx

Les perces-neige et les noisetiers fleurissent, c’est le moment de planter l’ail, les pois et les fèves directement en pleine terre !

 

Ici, j’ai choisi de vous parler de l’ail.

La première étape consistera à diviser vos têtes d’ail et de sélectionner les plus belles gousses. Le plus souvent, celles qui sont positionnées en périphérie. Chaque année, j’en plante une centaine. Ce qui me permet de tenir toute l’année, d’en offrir aux personnes que j’aime et d’en garder pour la prochaine plantation.

Ensuite, on enfile ses chaussures et direction le potager.

Le choix de l’emplacement est important. Celui-ci doit être bien drainé et ensoleillé. Les caïeux d’ail ne supportent pas avoir les pieds dans l’eau et aiment la chaleur.
Lorsqu’on a choisi le bon endroit, on enlève le paillage et détruit les éventuelles galeries creusées par les campagnols.

Ça y est, on peut commencer à planter !
Orientez la partie pointue vers le haut et la partie plus dure et aplatie vers le bas car c’est à cet endroit que les racines vont apparaître.

Veillez à maintenir une distances de minimum une main (10 cm).
Ne les enfouissez pas trop bas, 2 à 3 cm suffise.

Remettez la terre de niveau.

Attention, si des poules ou des chats se baladent dans votre potager ! Prévoyez de positionner un grillage ou un filet au-dessus de la zone de plantation , le temps que les plantules pointent le bout de leur nez et atteignent une dizaine de centimètre.

Maintenant, il n’y a plus qu’à attendre jusqu’en juillet…

Prochain article lors de la récolte > le tressage 🙂

Au détour de la Sylle

Rejoignez nous le dimanche 19 novembre pour la prochaine édition de « l’âne et toi ».

Rendez-vous au 65 Chemin de la Prairie à Hellebecq vers 14h pour préparer l’âne Mojito.

Le circuit: rue de la Sylle > rue de la Station > ancienne voie de chemin de fer